Activité physique et épuisement. (1/2)

Il est 18h, vous devez vous rendre à votre cours de gym hebdomadaire. Une réunion est soudainement planifiée pour le lendemain matin et vous devrez prendre la parole. Vous n’êtes pas prêt. Supprimez-vous votre séance de sport afin de préparer votre intervention ? Ou maintenez-vous votre séance de sport, quitte à reprendre le travail après ?

Voici une situation que vous avez certainement déjà connue. Il est difficile de savoir ce qui nous est le plus bénéfique: se dépenser physiquement ou privilégier ses heures de sommeil ? (si vous vous remettez au travail après, vous risquez de finir tard). Voici quelques éléments qui vous aideront à prendre la bonne décision.
Lorsqu'un imprévu vient perturber votre organisation, cela occasionne une montée de stress. Votre cerveau sécrète des hormones qui vous permettent de réagir physiquement. Je vous rappelle que votre cerveau ne fait pas la distinction entre un danger qui  demande une réponse physiologique comme la fuite (dans le cas d’une attaque par exemple) et un stimulus qui demande une réponse intellectuelle, comme une réunion à préparer. Ces hormones de stress sont évacuées par le corps lorsque vous bougez. Ce faisant, votre taux hormonal se normalise. Si vous restez assis derrière votre écran d’ordinateur afin de préparer votre réunion, ces hormones ne sont pas consommées. Elles génèrent des sensations physiques désagréables. Vous transpirez, le rythme de votre cœur s’accélère jusqu’à ce que vous vous habituiez à ce niveau hormonal. A force de ne pas apporter de réponses physiques à ces sécrétions d’hormones, vous allez saturer votre corps et votre cerveau, ce qui peut conduire à des dysfonctionnements.

L’activité physique est donc toujours recommandée lorsqu’une situation de stress apparaît. De plus, lorsque vous pratiquez une activité physique plaisante (Votre sport favori, à distinguer de l’activité physique consistant à transporter les courses de votre voiture à votre appartement du 4eme étage) vous secrétez une autre hormone : l’endorphine, aussi nommée « l’hormone du bien-être ». Elle vous aide à vous relaxer, à voir la vie du bon côté. Cet état d’esprit est un bel atout lorsqu’il s’agit de préparer une séance intelligemment et rapidement.


Vous souhaitez vous abonner aux articles du blog et à la Newsletter? Inscrivez-vous ici!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire