Epuisement et activité physique (2/2)

Attention cependant à distinguer activité physique et sport intensif ! 
Les médecins et associations de prévention santé s’accordent à dire qu’une activité physique modérée est préférable à une pratique intensive. Pourquoi donc ? Lorsque l’on pratique un sport de manière intensive, on cherche à utiliser ses ressources physiques au maximum de ses capacités. Outre les risques prononcés de blessures, le corps se retrouve dans une position de stress face à une demande extrême. L’exact opposé de l’effet recherché ! Si vous avez déjà accumulé votre dose de stress au travail, vous risquez de vous mettre en danger en demandant à votre corps plus qu’il ne peut supporter. Epuisé, vous rentrerez chez vous en vous disant : « J’aurais mieux fait de ne pas y aller ! ». Vous ferez le lien inconsciemment entre le sport et la fatigue et vous diminuerez votre activité physique lorsque vous vous sentirez fatigué ou stressé.

Lorsque vous pratiquez une activité physique modérée, les effets bénéfiques sont optimums. Vous consommez les hormones présentes sans générer de stress supplémentaire. Dans ce cas précis, c’est la régularité de vos efforts qui apportera du bien-être à votre corps et à votre esprit. Trente minutes d’activité physique modérée par jour apportent plus de bénéfices par rapport à votre santé que deux fois deux heures de sport intensif par semaine.
En résumé, voici un tableau récapitulatif des recommandations actuelles tiré du site mangerbouger.fr



Pour vous aider à comprendre la notion d’activité physique modérée, vous pouvez vous référez au tableau suivant:


La baisse des hormones du stress obtenue grâce à votre cours de gym vous apportera également une meilleure qualité de sommeil. 


Ces éléments devraient vous permettre de répondre à la question de départ : Devriez-vous choisir le cours de gym ou l’allongement de vos heures de présence afin de répondre à la demande ?


Vous souhaitez vous abonner aux articles du blog et à la Newsletter? Inscrivez-vous ici!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire