Le burnout maternel

Le burnout dans sa définition est un syndrome d’épuisement professionnel. Qu’est-ce alors qu’un burnout maternel ? 

Le burnout est un processus d’usure physiologique dû à une exposition prolongée à un stress chronique. En partant de cette définition, il est évident de considérer le milieu professionnel comme une source de stress chronique. Le milieu familial peut cependant lui aussi être chargé de stress. 

Lorsque des événements tels qu’un déménagement, une maladie, une naissance viennent perturber votre quotidien, ils sont perçus par votre cerveau comme une source de stress. Lorsqu’ils se succèdent, le stress devient chronique. Les conditions extérieures sont réunies pour que l’épuisement qui en résulte soit assimilable à un processus de burnout.

Dans le cas d’une maman, les sources de stress sont multiples. Sur le plan émotionnel et affectif, elle se trouve impliquée dans une relation d’interdépendance. Elle ressent les émotions de son enfant et cette connexion est réciproque. Elle porte donc une responsabilité dans l’établissement d’une sécurité affective permettant à son enfant de se développer. Cette pression peut être ressentie comme une source de tension continue par son cerveau. Petit à petit, son enfant va gagner en autonomie et cette pression va diminuer.

L’investissement émotionnel d’une maman envers ses enfants est une source de stress d’autant plus grande qu’elle n’est pas forcément à l’aise elle-même face à ses propres émotions. Dans certains milieux sociaux, les émotions sont taboues ou niées. De la même manière, il est attendu qu’une maman éprouve de l’amour envers ses enfants mais qu’en est-il de la tristesse ou de la colère ? 

Ce qui nous amène aux représentations culturelles du rôle de mère. Il est normal qu’une maman soit fatiguée parce qu’elle allaite. Il est normal qu’elle fasse passer les besoins de son enfant avant les siens. Il est normal qu’elle réorganise complètement son quotidien à l’arrivée de son enfant. Toutes ces conceptions plus ou moins conscientes et collectives du rôle de mère génèrent du stress tant il est difficile de faire correspondre réalité et représentations. Mon mari dit fréquemment qu’avant d’avoir des enfants il savait parfaitement comment s’y prendre pour les éduquer et en faire des adultes équilibrés et responsables ! Aujourd’hui, il cherche chaque jour un nouveau chemin… 

L’organisation de la vie quotidienne est également un facteur d’épuisement pour une mère. Certaines tâches triviales telles que faire les courses ou le ménage deviennent un vrai casse-tête lorsque vous devez vous occuper d’un ou de plusieurs enfants en même temps. Choisir le bon moment entre deux tétées, préparer les enfants, les charger dans la voiture, charger et décharger la poussette, remplir son panier, garder un œil sur ceux qui courent dans les rayons, payer, réparer, gronder, rentrer, ranger et finalement consoler… Et tout cela en vous répétant que vous devrez recommencer le tout le lendemain ou le surlendemain ! Rapidement, ces tâches vous paraissent sans fin et deviennent de véritables points d’usure.

Au vu des éléments précédents, vous constatez par vous-même que les facteurs d’usure et de stress nécessaires pour parler de burnout sont présents dans l’exercice quotidien du rôle de mère. L’apparition de ce syndrome dépendra donc fortement du temps d’exposition à ces tensions. Evidemment, l’impact des facteurs d’usure sur chacune est individuel. Cependant, le risque de se retrouver piégée dans un processus de burnout dépend surtout de la capacité de chaque maman à trouver des occasions de se ressourcer afin rééquilibrer son quotidien.

Les occasions permettant de relâcher la pression sont indispensables à toutes les mères. A chacune de chercher ce qui lui fait le plus de bien. Une relation positive avec son conjoint, rire avec des copines, faire du sport, s’investir dans un projet professionnel qui vous apporte de la satisfaction, prendre soin de soi deviennent des éléments capitaux pour vous permettre d’équilibrer les tensions. 
Alors cessez de culpabiliser à chaque fois que vous êtes tentée de faire autre chose que de vous occuper de vos enfants, cela fait de vous des femmes plus équilibrées et donc de meilleures mères !

Vous souhaitez vous abonner aux articles du blog et à la Newsletter? Inscrivez-vous ici!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire