M. Toutlemonde est malade


Une nouvelle année a commencé. Les fêtes de Noël sont déjà loin derrière. M. Toutlemonde n’a pas pris de vacances durant les fêtes. Le projet ayant accumulé un tel retard, il n'a pas pu envisager de s’arrêter, même pour quelques jours. Odette et les garçons sont donc partis seuls à la montagne profiter des joies du ski. Max et Louis sont déçus de l’absence de leur père. Ils ont l’impression de ne plus exister à ses yeux et le lui font payer en adoptant une attitude provocatrice en sa présence. Ces attitudes amènent systématiquement M. Toutlemonde à s’énerver fortement contre les garçons qui se sentent toujours plus rejetés. Ce cercle vicieux devient vite insupportable pour chaque membre de la famille.

Depuis lundi, M. Toutlemonde a mal à la tête. Mal qu’il s’efforce d’ignorer en avalant une bonne quantité d’antidouleurs. Son corps est tout courbaturé. Ce matin, c’est avec une forte fièvre que M. Toutlemonde se prépare pour venir au travail.
Arrivé au bureau, son assistante lui dit qu’il a une mine à faire peur. Il lui répond sèchement qu’elle a sûrement mieux à faire que de se mêler de son état de santé. Il referme brutalement la porte de son bureau ce qui l’empêche de voir les larmes couler sur les joues de cette dernière. M. Machin de la direction, alerté par le bruit, s’approche de son assistante. 

-« Mais qu’est-ce qui se passe ici ? Pourquoi pleurez-vous Mademoiselle ? »
-« Ce n’est rien, Monsieur. Je me fais du souci pour M. Toutlemonde. Il est malade mais je crois qu’il ne s’en rend même pas compte. En tout cas, il n’est pas à prendre avec des pincettes ! »

M. Machin entre alors dans le bureau de M. Toutlemonde sans même s’annoncer.
-« Que…» commence M. Toutlemonde avant de s’interrompre devant le regard sévère de son patron.
-« M. Toutlemonde, j’exige que vous rentriez immédiatement chez vous. Vous êtes malade. Allez donc vous soigner plutôt que de venir contaminer vos collègues avec vos virus ! Votre attitude démontre bien que vous n’êtes pas en état de travailler. Regardez dans quel état vous avez mis votre assistante ! »
M. Toutlemonde semble soudain réaliser ce qui se passe autour de lui. D’un air penaud, il présente ses excuses à son assistante et se prépare à rentrer chez lui.
De retour à la maison, il s’effondre dans son lit et s’endort, emporté par la fièvre et le sentiment de n’être qu’un imbécile…

Vous souhaitez vous abonner aux articles du blog et à la Newsletter? Inscrivez-vous ici!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire