Les priorités de vie


Un professeur exercant dans une grande école d’administration relate qu’il fut invité à donner une conférence sur le thème de la gestion du temps à un parterre de chefs d’entreprise. Le temps qui lui était alloué était de 45 minutes. 

« Qu’est-ce que je vais bien pouvoir amener d’intéressant dans un délai aussi court ? »

Le jour de la conférence, il prit place sur l’estrade derrière une grande table recouverte d’une nappe. Sans un mot, il y posa un grand vase en verre et plusieurs gros cailloux de rivières. Il remplit consciencieusement le vase avec les cailloux puis s’adressa à son auditoire :

-« Est-ce que ce vase est plein ? » demanda-t-il à l’assemblée.

-« Il semblerait que oui. » s’avança courageusement une voix dans le public.

Il sortit ensuite un seau contenant du gravier de sa cachette sous la table et se mit à verser son contenu dans le vase en le secouant par instant afin que les graviers s’infiltrent entre les cailloux.

-« Est-ce que ce vase est plein ? » demanda-t-il

Les participants qui commençaient à comprendre lui répondirent :

-« Probablement pas… »

Le professeur sortit alors un petit sac de sable et le versa dans le vase. Le sable allait se loger dans les interstices disponibles.

-« Est-ce que ce vase est plein ? » demanda-t-il encore.

-« Non ! » répondit l’assemblée

Le professeur prit la bouteille d’eau posée sur la table et la vida sur l’ensemble jusqu’à ce que l’eau arrive à ras-bord du vase.

-« Et là ? » interrogea-t-il.

-« Oui, le vase est plein. » dirent les participants.

-« Bien ! Quelle leçon pouvez-vous tirer de cette démonstration en termes de gestion du temps ? » demanda le professeur en souriant.

- « Eh bien, c’est la preuve que même lorsque nous pensons que notre agenda est plein, il reste toujours de la place pour d’autres choses » se risqua un participant.

-« Absolument pas ! » dit le professeur. « La seule leçon utile à tirer de cette métaphore est que si vous ne faites pas entrer les gros cailloux en premier, vous n’arriverez jamais à les introduire par la suite. Alors, posez-vous la question : Quels sont les gros cailloux de votre vie?»
*********

Cette histoire, qu’elle relève de la légende urbaine ou pas, recèle une leçon primordiale si nous la transférons dans le contexte d’un burnout. S’épuiser dans son contexte professionnel nous oblige à reconsidérer nos priorités de vie. Que voulons-nous vraiment ?

Je vous invite à prendre quelques minutes de votre temps pour reconsidérer vos priorités en regard de cette histoire. Quels sont vos gros cailloux ? Sont-ils présents dans votre quotidien ? Et avec quoi remplissez-vous vos journées actuellement ? Cailloux, gravier ou sable ?

Vous souhaitez vous abonner aux articles du blog et à la Newsletter? Inscrivez-vous ici!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire