M.Toutlemonde retourne au travail



Quelques semaines après avoir entrepris un travail avec sa coach, M. Toutlemonde  se sent assez fort pour envisager de retourner au travail. Il a patiemment accumulé les petites victoires en se fixant des défis de plus en plus importants. Il dort bien et à l’impression de retrouver de l’énergie. Il prend progressivement confiance en lui et est conscient que sa vie ne se résume pas au travail. Il consacre du temps et de l’attention à Max et Louis.

-« Tu sais papa, c’est cool que tu redeviennes normal ! » lui dit Louis à la fin d’une partie de tennis. « Bon, t’as toujours l’air assez fatigué mais t’étais plus toi-même. T’étais tout le temps fâché, spécialement contre nous. On était jamais assez bien pour toi… »
-«  Je sais Louis, je suis vraiment désolé pour ce que je vous ai fait vivre à ta mère, ton frère et toi mais j’ai vraiment vécu une sale période et j’ai perdu le contrôle. Et tu sais, pour un adulte, perdre le contrôle c’est vraiment flippant. »
-« Ouais…, surtout pour toi ! » lui répond malicieusement Louis.

Le grand jour du retour au travail est arrivé. En accord avec le Dr Zen, M. Toutlemonde reprend son activité à 50%. Il n’est pas très à l’aise avec cela. Il sait bien que dans son milieu professionnel, les temps partiels ne sont pas facilement acceptés. Il anticipe sa difficulté à répondre aux questions de ses collègues concernant son état. Il a décidé de jouer la carte de la franchise et de parler de son burnout mais ne veut pas qu’on le voie comme un « faible » et ne tient pas à être un sujet de ragots dans son entreprise.

Lorsqu’il se retrouve devant l’ascenseur qui doit le conduire à son bureau, il se rappelle alors la crise d’angoisse qu’il a vécue à ce même endroit il y a plus de trois mois. Il se met à transpirer. « Ca va aller…, ça va aller… » se répète-t-il comme un mantra.

Son assistante l’accueille en souriant :
-« Bonjour Monsieur ! Quel plaisir de vous revoir. Comment vous sentez-vous ce matin ? »
-« Ça va, merci ! Je suis content de vous revoir également même si je suis un peu inquiet de savoir comment je vais pouvoir m’organiser pour travailler compte tenu de mon horaire réduit ! »
-«  Si vous me permettez un conseil, Monsieur,  M. Machin va vous rencontrer ce matin pour discuter de votre reprise.  Alors ne vous laissez pas intimider et pensez à vous d’abord ! »
-« Merci de votre conseil, vous avez sûrement raison » dit M Toutlemonde, touché par la sollicitude de son assistante.
-« Bizarre » pense-t-il  « Moi qui ai toujours cru qu’elle était un peu nunuche. Elle me semble drôlement perspicace ».

A 10h, M. Toutlemonde sort du bureau de M. Machin complétement épuisé. Ce dernier n’a eu de cesse de lui expliquer que son arrêt avait eu pour conséquence de faire prendre un immense retard au projet et qu’il allait falloir trouver un moyen de remédier à la situation. Certes, il compatit sincèrement à l’état de santé de M Toutlemonde mais il espère qu’il s’est bien reposé parce qu’il y a du pain sur la planche !
-« C’est encore pire que ce que je pensais ! » se dit M. Toutlemonde. « Je ne suis pas prêt à subir ça encore une fois… »

Terrifié par les enjeux et réalisant qu’il n’est pas assez solide pour encaisser cela, il décide de téléphoner à sa coach. Après lui avoir brièvement relaté l’épisode du matin, celle-ci lui dit :

-« Pas de panique, vous n’êtes pas en train de retourner à votre point de départ. Le retour au travail est toujours une étape difficile. Il va falloir prendre le temps de décider ce que nous pouvons mettre en place pour rendre votre retour au travail possible. Passez à mon bureau demain et nous allons reprendre le contrôle de tout ceci. En attendant, rentrez chez vous et occupez-vous de vous et de votre famille ! »

Vous souhaitez vous abonner aux articles du blog et à la Newsletter? Inscrivez-vous ici!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire