Cultiver ses ressources


M. Toutlemonde commence à percevoir les changements qu’il doit mettre en place pour rééquilibrer son rapport au travail. Il lui faut diminuer les points d’usure. Pour cela, il a remis en question son cahier des charges et décidé de revenir au domaine de compétence qu’il maîtrise et qui le sécurise. Il doit également augmenter ses ressources.

Dans chaque situation d’épuisement, il y a deux angles d’attaque susceptibles d’influencer le processus. Soit diminuer ce qui fait pencher la balance du mauvais côté, soit appuyer sur la pédale des ressources. L’idéal est bien entendu de conjuguer les deux influences.
Mais que considère-t-on comme des points de ressourcement ?

Par définition, une activité-ressource est une activité qui vous apporte plus qu’elle nous vous coûte. Elle vous apporte un sentiment de bien-être et/ou de l’énergie. Une bonne nuit de sommeil, une alimentation équilibrée et savoureuse, une sortie avec de bons amis peuvent être des points de ressourcement.
Attention cependant aux stéréotypes ! Les temps ou activités qui vous rechargent ne se trouvent pas uniquement hors du travail. En fonction de vos compétences, de vos valeurs et de votre personnalité il y a des tâches professionnelles ou des rôles que vous aimez assumer. Créer un projet ou un objet, aider un collègue en difficulté, encadrer un jeune en formation, organiser les stocks, mettre en valeur de la marchandise par une belle présentation peuvent être des moments très porteurs d’énergie selon qui vous êtes.

Bien souvent, notre rapport au travail est plutôt centré sur l’effort. Saviez-vous que le mot « travail » a la même étymologie que le mot « torture » ? Aujourd’hui, nous avons gardé ancré en nous le fait qu’il nous faut payer de notre personne pour « gagner sa vie ». Il y a 50 ans, lorsqu’Henri Salvador chantait « Le travail, c’est la santé » il avait déjà compris que l’équilibre est dans le dosage et dans la notion de plaisir. « Les prisonniers du boulot ne font pas de vieux os »…

Un travail de réflexion individuel est nécessaire pour déterminer les tâches ou moments qui vous ressourcent. Ce qui est valable pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre. Une fois que vous savez comment vous faire du bien, n’hésitez pas ! Et en cas de coup de grisou, abusez-en ! Vous vous protégerez ainsi en partie des conséquences de ce déséquilibre passager.

Pour vous aider à faire le point sur ce sujet je vous renvoie à l’article sur les domaines de vie.

Belle semaine !

Juste pour le plaisir, voici Henri Salvador en 1965:



Vous souhaitez vous abonner aux articles du blog et à la Newsletter? Inscrivez-vous ici!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire