Impact du changement sur l’entourage professionnel et familial.


Lorsque je travaille avec une personne ayant subi un burnout, je remarque souvent que le fait de devoir changer fait peur. Très peur même.
Evidemment, auparavant, elle travaillait selon des critères de performance très exigeants et aujourd’hui elle ne perçoit pas très bien comment travailler autrement sans sacrifier une part de sa performance. Elle a donc toutes les raisons de redouter le changement si celui-ci signifie : se satisfaire de moins bien !

Soyez rassuré! Pas question de sacrifier la qualité du travail ou même la productivité, il s’agit d’apprendre à faire mieux. Attention, je dis bien faire mieux et pas plus… Pour ce faire, il est nécessaire de repenser son activité professionnelle avec distance. Un cycliste ne peut pas assurer sa trajectoire sans lever régulièrement la tête du guidon ! 
En reposant calmement les priorités, en recherchant les tâches qui sont les plus favorables à son épanouissement, la personne va redéfinir une nouvelle manière d’organiser et de réaliser son activité. 
En favorisant les actions qui lui permettent d’équilibrer les différents domaines de sa vie, il va contribuer à avancer plus régulièrement et plus sûrement vers un résultat. Et si dans la vie il faut savoir sprinter de temps à autre, il faut également savoir comment couvrir de longues distances. Cette évidence est valable pour soi tout autant que pour son entreprise.

M. Toutlemonde a déjà réalisé de nombreux changements dans son organisation et dans sa manière de voir et de percevoir les responsabilités. Il réalise qu’il ne se sent pas diminué mais plus stable et solide ainsi. Ce changement va produire des effets étonnants sur son entourage.

Avez-vous déjà eu l’occasion de travailler avec un collègue dont le calme et la maîtrise vous a impressionné ? Si oui, alors vous avez certainement déjà pu percevoir l’impact de l’attitude de votre collègue sur vous.  Je constate que bien des personnes que j’accompagne dans leur retour au travail ont un impact très positif sur leurs collègues. Une fois l’entourage rassuré sur l’aspect « fragilité » de l’individu, il est souvent surpris de voir les tensions générales s’apaiser.

Le fait de changer sa manière d’être au travail va à son tour produire des changements sur les relations. Le coach avisé va préparer son client à ce phénomène. Lorsque les priorités sont claires et que l’estime de soi est restaurée les changements sont perçus de manière positive par l’équipe et de ce fait ils ne rencontrent que peu de résistance. 
Lorsque la personne réintègre son emploi sans savoir ce qu’elle veut et qu’elle se sent faible et dévalorisée par son vécu, l’entourage risque de rejeter les changements qu’elle souhaiterait mettre en place. L’insécurité de la personne semble contaminer les collègues.

De même, dans le cadre familial, l’individu va provoquer des changements de par sa remise en question. Lorsque ses priorités de vie redeviennent claires, il ne reste plus qu’à passer à l'action. 

A ce stade, il a intérêt à partager ses envies et besoins avec son conjoint. Il arrive que les nouvelles priorités ne fassent pas l’unanimité dans le couple. En prenant le temps de réflechir à deux, il est plus facile d’intégrer les compromis nécessaires à l’épanouissement de chacun. 
Comme vous pouvez le constater, même si le conjoint ou les collègues ne sont pas eux-mêmes accompagnés, le simple fait que la personne change aidera les autres à changer également. 

Une victime de burnout peut offrir à son entourage l’exemple que le changement est possible… Pas mal pour quelqu’un qui se sentait au plus mal il y a quelques mois, non ?

Vous souhaitez vous abonner aux articles du blog et à la Newsletter? Inscrivez-vous ici!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire