Le mot de la fin de M. Toutlemonde



Quelques mois plus tard, M. Toutlemonde a retrouvé un rythme de travail normal et se sent bien.

Aujourd’hui, il se rend en compagnie d’Odette et des enfants au mariage d’un couple d’amis.

-« Allez ! On se dépêche ! » lance-t-il à la cantonade. « A force de vous pomponner, on va finir par rater l’entrée de la mariée ! »

Odette arrive tout pimpante et son mari lui sourit.

-« Tu es vraiment très belle dans cette robe ma chérie ! Allez ouste ! On y va. »

C’est une belle journée chaude et ensoleillée. Les mariés s’aiment et les invités sont tous heureux d’assister à un beau mariage réussissant le tour de force d’être à la fois élégant, simple et joyeux.
M Toutlemonde a bonne mine et ses amis lui en font la remarque.

-« Merci, je vais bien.  Très bien même ! » répond-il simplement.

Son ami Pascal lui dit :
-« Je ne sais pas ce qui t’arrive mon vieux mais t’as l’air…, je ne sais pas moi… différent ?  T’es tellement plus détendu que d’habitude… Tu prends des médocs ou quoi ? »

-« Même pas ! » répond M. Toutlemonde, hilare.  « Je suis  juste… mieux, en fait, j’ai l’impression que je comprends  enfin comment profiter de la vie. Tu vois, maintenant, quand je vois des types bosser comme des malades, devenir agressif pour rien et considérer que c’est normal, ça me désole pour eux. Je me dis qu’ils vont droit dans le mur et je sais très bien qu’ils ne voudront rien entendre, j’étais comme ça ! T’aurais pas pu me convaincre que j’avais tort… »

-« Je sais… J’ai essayé ! Rappelle-toi ! Le soir où tu t’es pris une cuite et que t’as accusé ta femme d’être rabat-joie. »

-«  Aïe, oui, je m’en rappelle ! C’est la honte… Surtout vu ce qu’elle a dû supporter avec mon burnout. Je crois qu’il faudrait la canoniser ! »

-« Sûr ! Et si t’allais raconter au marié tout ce qu’il ne faut pas faire pour éviter les ennuis dans le mariage ? Maintenant que t’as  tout compris… » le taquine Pascal.

-« Arrête de te moquer tu veux ! Je suis loin d’avoir tout compris mais je ne sais pas comment dire… Je suis mieux dans mes baskets que je ne l’ai jamais été, voilà ! »

-« Ok mon vieux ! Je vois ça. Maintenant trêve de conversations sérieuses, va faire danser ta femme ! Elle n’attend que ça. »

Pascal regarde M. Toutlemonde s’éloigner pour rejoindre sa femme et l’emmener sur la piste de danse.
-« Quel veinard ce M. Toutlemonde!… » pense-t-il .



Fin

Vous souhaitez vous abonner aux articles du blog et à la Newsletter? Inscrivez-vous ici!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire